Judith en 2018

Publié le par Catherine Picque

Le beat de 2018 m'habite

et dynamite mes rites de cénobite

La carmélite érudite qui cogite

avec son graphite, cohabite

avec une aphrodite néophyte.

 

La faillite des idylles en kit,

ou cosmopolite où la pyrite

imite les pépites m'irrite

comme le white-spirit.

Exit le prurit de Judith.

 

L'ypérite d'un éfrit

qui m'a séduite a fait pschitt.

Il imite un spirite et cite

Démocrite à la va-vite.

 

Ladite Edith éconduite

profite et non prémédite

d'une suite gratuite et inédite

avec son acolyte en granit.

 

La limite de cette inconduite

qui ne réhabilite pas l'inuit

qui milite pour qu'elle s'ébruite :

elle est contredite par un mythe

dont l'incipit palpite.

 

Hippolyte synovite, vous fîtes

un audit de notre fuite.

Bernard l'Hermite en securit

vous dîtes la suite interdite.

 

Favorite proscrite, je m'effrite

et suis vite réduite à un satellite

en orbite à la poursuite

d'une météorite fortuite.

 

Publié dans Poème

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article