Pénitencier

Publié le par Catherine Picque

Il sied de s'agenouiller

au pied des charniers

Mais vous auriez

gratte-papiers moutonniers

gribouillé, fouillé,  verrouillé. 

Vous bafouillez pour différencier 

les vacanciers des va-nu-pieds.

Nautoniers sans nausée 

vous patrouillez la Méditerranée.

Priez pour qu'un thonier pompier

sauve les sans-papiers

​​​qui n'ont pas pied.

Publié dans Poème

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article