L'omnibus du brouillard

Publié le par Catherine Picque

Avertissement : le défaut de concordance des temps n'est pas une licence poétique !

 

Que je crusse que des rafles

pussent sans Habeas Corpus

mettre dans des bus

les Spartacus des campus

 

Que je tusse le processus 

du lupus dans mon hypothalamus

qui me narre le rébus,

bus, rafle, brouillard

 

Le polygraphe érafle le deus

Marre du staff des ringards

Terminus des rictus de minus

devant le médius des blocus

 

L'hagiographe d'Uranus

a omis les baffes des fafs

dans ses prospectus et ses laïus

avant notre victoire à la Pyrrhus

 

En bonus, les cumulonimbus

du vulgum pecus

qui soutient mordicus

que c'est le dernier opus

 du virus des autobus

Publié dans Poème

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article