Senec plus ultra Acte I, scène 2

Publié le par Catherine Picque

Acte I, scène 2

 

La sonnerie de l'interphone retentit

 

voix d'Eudoxie qui sort de la chambre

 

Sénèque vérifie si c'est Rubber et ouvre !

 

Sénèque

 

Identifiez-vous

 

Livreur

 

Rubber delivery pour Madame Eudoxie Champlibre, sushis code 6789

 

Sénèque

 

Deuxième étage gauche, suivi d'un bruit de porte déverrouillée

 

Eudoxie sort de la chambre, en tenue d'intérieur (jogging en velours et chaussettes japonaises) et ouvre la porte qui donne sur le palier

 

Sénèque

 

Rupture circuit de sécurité …Alerte intrusion

 

Eudoxie

 

« Everything will be okay »

 

Sénèque

 

Code de sécurité correct, fin de l'alerte.

 

Eudoxie, exaspérée

 

Sénèque, reporte mon cours avec Brunei puis programme ton repos hebdomadaire pour la prochaine heure

 

Sénèque

 

A bientôt Eudoxie et l'écran s'éteint

 

La tête du livreur passe par l’entrebâillement de la porte

 

Madame Eudoxie...regarde son bordereau de livraison

 

Eudoxie

 

Champlibre ! C'est ça !

 

Le véloteur :

 

Votre commande Hokkaido

 

Eudoxie

 

Merci, posez-la sur le comptoir

 

Le véloteur hésite, car il doit traverser le tatamis pour rejoindre la cuisine. Il fait mine d'ôter ses chaussures en s'aidant de ses pieds tout en tenant sa commande avec les mains..

 

Eudoxie

 

Excusez-moi, j'oublie toujours, donnez-moi le bento

 

Elle le pose sur la cuisine américaine, se tourne vers le livreur

 

Vous voulez un expresso ou autre chose ?

 

Le véloteur regarde son portable

 

Je n'ai pas d'autre livraison en attente, je veux bien un café si cela ne vous dérange pas

 

Eudoxie

 

Asseyez-vous, en désignant du menton le bureau

 

Le véloteur, hésitant à poser son sac à dos de livraison sur le parquet

 

Je ne veux pas …

 

Eudoxie

 

Déranger ?

 

Le véloteur

 

Oui..

 

Eudoxie

 

Vous vous appelez 

 

Le véloteur

 

Martial

 

Eudoxie

 

Martial, je vous en prie asseyez-vous et dites moi si vous préférez un moka ou un Congo Kivu ?

 

Martial s'installe, et regarde étonné l'écran blanc

 

Votre assistant de maison est en panne ?

 

Eudoxie

 

Oh non ! Si seulement… il fait la sieste, pour que j'ai le champ libre …

 

Le véloteur

 

Vous allez faire le café vous-même ?

 

Eudoxie

 

Oui, je crois me rappeler comment faire…. Alors Moka Sidamo ou Congo ?

 

Martial

 

Congo s'il vous plait, Madame

 

Eudoxie

 

Eudoxie

 

Martial

 

Congo, Madame Eudoxie

 

Eudoxie a du mal à réprimer un sourire et se met à manipuler sa machine à expresso

 

Elle traverse le tatamis avec la tasse, la pose sur le bureau

 

Je vous ai mis un spéculoos aussi...

 

Puis retourne se préparer un thé vert

 

Martial déguste son expresso et se tourne plusieurs fois, vers l'écran éteint

 

Eudoxie

 

Martial, vous gagnez combien dans une journée ?

 

Martial ne peut pas répondre car il boit son expresso, dont il repose la tasse précipitamment.

 

Si je vous payais pour toute la journée, cela me coûterait combien ?

 

Martial se lève, reprend son sac de livreur qui frôle le masque de Kendo et manque de le renverser

 

Je ne fais pas l'option caoutchouc !

 

Eudoxie

 

Vous n'êtes pas de la société Rubber ?

 

Martial

 

Si, montrant son polo avec le logo d'un pneu de vélo,en caoutchouc blanc naturel Mais...

 

Martial, confus entre la colère et la panique

 

Mais vous voyez bien, je n'ai pas posé de….montrant le bento en bambou recyclé

 

Eudoxie

 

Soulevant le couvercle du bento, Pas quoi ? La sauce soja n'est pas à l'intérieur ?

 

Martial très gêné

 

Pas de latex !

 

Eudoxie, pleine d'incompréhension

 

Ça existe ? Une sauce à l'hévéa ?

 

Martial, essayant de reprendre un ton très professionnel

 

Madame, à la commande, il faut préciser, « option caoutchouc » et on vous envoie la bonne personne. Quelqu'un qui vient pour vous.

 

Eudoxie, rougissant, confuse.

 

Oh ! Je... non… Je ne vous veux pas VOUS. Enfin, c'est pas que vous… n'êtes pas…

 

Martial

 

Alors que voulez-vous ?

 

Eudoxie

 

Je veux vous demander un service, c'est très important, je ne peux demander à personne d'autre.

 

 

 

 

 

 

 

 

Publié dans Théâtre

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article